Plan de masse 1 / 4
boîte de jour 2 / 4
boîte de nuit 3 / 4
boite 4 / 4

Plan de masse

Land(e) scape

Les éléments sont préfabriqués et modulaires. La boite est démontable,
stockable, et peut être réutilisée dans divers contextes. Y compris très urbain
(fixation au sol par pinces type chapiteau).

En ville, la boite verte jouerait par effet d’opposition minéral/végétal, lourd/léger.
Ici, sur la parcelle 24, un autre type d’opposition est proposé :
végétal/végétal.
L’artefact s’oppose à un environnement plus naturel.
D’autant plus que le site possède des ressources de développement végétal
durable qui peuvent être encore confortées dans le contexte des
politiques urbaines actuelles.
On peut suggérer de remplacer progressivement le gazon par de la prairie fleurie,
fauchée. D’assouplir le profil des haies et le contour des massifs par une taille
plus naturaliste. D’affirmer la politique de restauration des conifères arbres
de haute tige et arbustes.

Dans chaque contexte, notre intervention, tenue dans une forme géométrique,
s’exprime dans une opposition dialectique, du naturel et de l’artefact, du
dedans et du dehors.

  • Type: Projet urbain
  • État: Concours
  • Année: 2012
  • Ville: Lausanne
  • Client: Ville de Lausanne
  • Budget: 30 000 €
  • Équipe: la Superstructure : P. Gobert, M.C. Loriers, P. Montel, B. Tollu, T. Dalcant, O.Thomas