Vue vers l'Est 1 / 2
Vue vers l'Ouest 2 / 2

Vue vers l'Est

Vivre en mouvement

Mettre en place, dès la conception, le processus de maîtrise d’ouvrage
et les solutions spatiales et constructives pour un immeuble dédié à la colocation.
S’inscrire dans la perspective de l’évolution des usages
et des temporalités urbaines.

Afin de qualifier les ambitions que nous portons pour ce projet, nous lui avons donné un nom : « Vivre en mouvement ».
Notre ambition est d’anticiper sur les mutations actuelles afin de répondre aux enjeux et aux demandes de « solutions logement ». Notre projet, sur cette petite parcelle, se veut un projet pilote que l’on imagine décliner à plus grande échelle.
Nous imaginons un principe de logements pour jeunes actifs qui débutent dans leur vie professionnelle et qui cherchent un moyen de se loger moins cher tout en bénéficiant d’intimité et confort dans le quotidien, en n’étant pas isolé et en partageant des espaces.
Ces habitants contribuent également à renforcer la mixité sociale d’un quartier encore en devenir.
Ce quartier faubourien de la rue de Buzenval se caractérise par une hétérogénéité de bâtiment aux styles et aux fonctions variés. Le maillage des rues est marqué par un réseau d’impasses datant du XIXème siècle qui accueillaient logements ouvriers et activités artisanales. Initiale mixité qui nous servira de référence.
Depuis les années 1990, alors que la quartier souffre d’une perte d’activité et d’une dégradation importante du bâti, de nombreux projets ont insuflé un nouvel élan et redynamisé un quartier en début de déshérence, notamment la création de la ZAC de la Réunion. Ont suivi les projets dans le secteur Vignoles Est, Planchat Vignoles, l’éco-quartier Fréquel-Fontarabie, le réaménagement de la rue d’Avron.
Notre projet se situe dans cette dynamique en apportant de nouvelles solutions du « vivre ensemble » :

Au cœur de la vie urbaine au rythme intense, nous proposons un bâtiment évolutif qui s’adapte aux différents moments de vie. Des espaces intérieurs conçus comme des parenthèses : intimes, conviviaux, partagés, collectifs. Ce sont des temps suspendus au cœur du mouvement.

  • Type: logement
  • État: concours
  • Année: 2015
  • Ville: Paris
  • Client: Ville de Paris
  • Superficie: 930 m2
  • Budget: 2 525 000
  • Équipe: La Superstructure, P. Gobert, C. Vuarnesson, G. Le Dévéhat, avec Inddigo, Facea
  • Prestation: Architecture, paysage